Into the world : les paysages de cinéma

Si les cinéastes sont le plus souvent inspirés par une histoire, il est fréquent que le décor naturel du film soit leur muse. Des paysages comme des protagonistes à part entière du film, volant presque la vedette à leur star. Retour sur quatre des plus célèbres panoramas de cinéma.

Les déserts américains, le décor spaghetti

Il n’a plus rien à prouver, l’Ouest américain et ses célèbres déserts font partie intégrante du cinéma. Un grand nombre de films ont pu voir le jour dans ce décor chaud, poussiéreux et grandiose. Les westerns spaghettis furent les précurseurs ; Il était une fois dans l’Ouest, La prisonnière du désert, Les sept mercenaires ou La chevauchée fantastique pour ne citer qu’eux. Difficile de ne pas penser immédiatement à Monument Valley et ses plateaux rouges vifs lorsque l’on prononce le terme western.

monument valley paysages

Mais les cowboys sont loin d’avoir été les seuls à visiter les lieux, chaque décennie a été invitée dans cet immense désert. On a pu voir le début de l’humanité y naître dans 2001, l’Odyssée de l’espace, un motel isolé dans Bagdad Café, une voiture volante dans Thelma et Louise, des motards en quête de liberté dans Easy rider, une course folle qui s’y arrête dans Forrest Gump, ou même un James Franco s’initiant à la chirurgie dans 127 heures (j’ai presque vécu la même chose, mais avec toutes mes mains).

En plein désert, le Lac Powell est aussi mondialement connu pour sa bande de chimpanzés furieux qui l’ont occupés dans une planète perdue au fin fond de la galaxie. Ce grand lac artificiel a en effet accueilli le tournage de La planète des singes.

lake powell paysages

Cette étendue de paysages uniques, est un cadre magnifique pour y poser une caméra et y faire vivre une histoire. Sans conteste le pilier en terme de lieu de tournage, on ne se lasse pas d’admirer ce panorama, et tant mieux puisque les cinéastes vont sans nul doute poursuivre leur création dans cet endroit époustouflant.

Je reviendrai prochainement sur l’Ouest américain, en vous narrant mon voyage dans cette région sublime dotée d’une photogénie incroyable.

La Nouvelle-Zélande, la terre du milieu

Avec sa palette de paysages spectaculaires, la Nouvelle-Zélande est un eldorado pour le cinéma. Pays diversifié et riche en beauté, les cinéastes peuvent représenter une infinité d’espaces, et donner naissance à leur film dans des lieux différents. Le film le plus célèbre est évidemment Le seigneur des anneaux, dont les trois volets y ont été tournés. Si je ne suis pas une grande adoratrice du film (mes fesses ont eu des escarres et mes yeux ont perdu trois degrés tellement c’était long), j’ai été absorbée par la puissance des paysages. Tel un long tableau de plusieurs pages, chaque scène irradie grâce à son décor, réel qui plus est. Je vous laisse juger par vous-même :

nouvelle zelande paysages

nouvelle zelande hobbit

from Trey Ratcliff at www.stuckincustoms.com

La leçon de piano a également été tourné dans ces lieux. C’est même sur l’illustre plage de sable noir, Karekare, que s’ouvre somptueusement le film. On peut aussi noter Le monde de Narnia, Le dernier Samouraï, King Kong ou X-men Origins : Wolverine, comme productions à avoir mis les pieds en Nouvelle-Zélande.

lecon piano paysages

La Thaïlande, entre paradis et Bangkok

Paysages de rêve grâce à ses superbes plages, la Thaïlande a tout du décor parfait pour les réalisateurs. Si on ne pouvait retenir qu’un film, ce serait sans conteste La plage de Danny Boyle qui exploite à merveille l’île sauvage de Phi Phi Lee. Complètement inhabité, cet îlot paradisiaque est un ravissement pour nos yeux de spectateurs. Bon, en hors champ, la production a détruit des centaines de cocotiers pour les bienfaits du film. Après la polémique, des millions de dollars furent versés en compensation des dommages causés pour restaurer les forêts et plages de l’île.

thailande la plage

James Bond a lui aussi profité de ces étendues idylliques de sable blanc dans L’homme au pistolet d’or. Située dans la baie de Phang Nga, l’île où fut tourné le film a été rebaptisée la « James Bond island », sans prétention, et est rapidement devenue une attraction phare.

Ces plages paisibles se sont agitées avec horreur dans The Impossible, où le tsunami de 2004 a ressuscité le temps d’un film. Fini la quiétude des plages thaïlandaises, ici le décor bucolique se transforme en environnement menaçant et dévasté.

En plus des plages parfaites, Bangkok est tout aussi prisé de par son ambiance particulière. On peut y découvrir ses bas-fonds dans Only God Forgives, dans lequel le bellâtre Ryan Gosling en soif de vengeance se prend des baffes. On rentre en immersion dans cette ville furieuse, à base de drogues, de massacres et de noirceur vide de sens (oui j’ai détesté). Dans un registre diamétralement opposé, Very Bad Trip 2 a reposé ses valises pour un autre opus brassant tous les clichés thaïlandais ; le mafieux, la prostitué à pénis, le tatoueur, le dealer, et un singe savant (oui, pourquoi pas après tout..). Au-delà du film, médiocre disons-le, un aperçu touristique de la ville façon J’irai dormir chez vous permet de saisir quelques photos de la ville et de son pays.

very bad trip bangkok décors

L’Islande, les mille et un paysages

L’Islande attire de plus en plus de cinéastes et voit sa cote de popularité s’enflammer, grâce à ses décors gigantesques et stupéfiants.

La vie rêvée de Walter Mitty est sans doute le film qui a donné le plus grand rôle à l’Islande. On suit le parcours de Ben Stiller avec autant d’émerveillement que son personnage. Sa grande variété de paysages est mise en lumière et permet d’avoir une carte postale réelle des lieux les plus emblématiques du pays ; Sedisfjordur, la péninsule de Snaefellsnes, ou le lagon glacé de Jokulsarlon.

walter mitty islande décors

L’Islande a également permis à notre super-héros chauve-souris de sortir de sa cave pour Batman Begins. Les séquences situées au Tibet, ont en fait été tournées en Islande (magie du cinéma, tout ça), et plus précisément à Svínafellsjökull (à vos souhaits), sur le glacier Vatnajökull. Christopher Nolan a dû avoir un coup de cœur pour le pays, puisque l’on peut également noter le ô combien fantastiquement grandiose Interstellar (mon amour pour ce film est tout aussi grand oui) dans notre panel de films.

islande décors

Mais aussi, Oblivion, Prometheus, Thor, et même Game of Thrones ! La série a vu la plupart de ses scènes du Nord du mur tournées en Islande. Kit Harrington aka you-know-nothing-Jon-Snow a même déclaré à ce propos : C’était comme atterrir sur la lune. Voilà qui est dit.

islande décors

Cette petite sélection de décors naturels est évidemment le début d’une très longue liste. Le cinéma s’exporte dans chaque continent, chaque pays, et de nouveaux lieux sont constamment explorés. C’est aussi ça la richesse du cinéma, de mettre en lumière des endroits méconnus ou de sublimer les plus célèbres.

Related posts

Leave a Comment