Y-a-t-il un ours dans l’avion ?

Attention, instant cute du jour. Les sans cœur, fuyez au risque de provoquer un rictus d’émotion, et partez plutôt en guerre. Sinon prétendez d’être humains trois minutes, comme moi.

pooh cranmer

Quand Pooh s’offre la première classe

Après un chouette voyage en Argentine, la famille Cranmer retourne en Angleterre reprendre le cour de sa vie, à base de thé, de pluie et de Kate Middleton (je hais les clichés). Tout aurait pu s’arrêter là, et on s’en serait pas moins bien porté finalement. Mais horreur, les parents s’aperçoivent que leur petit garçon, Woody (non pas celui-là), a perdu son doudou pendant le voyage (vous la sentez venir la crise là ?). Et cette peluche répondant au doux nom de Pooh (seriously ?) est sacrée, puisqu’elle appartenait à son papa lorsqu’il était petit, et sûrement même aux cinq dernières générations, mais ça on nous le dit pas. C’est dire l’importance de ce doudou, et de son odeur.

Abattu, Mr.Cranmer part en mission sur les réseaux sociaux pour y lancer des S.O.S. Et ça fonctionne, puisqu’un équipier de British Airways a retrouvé Pooh, et met tout en oeuvre pour le renvoyer auprès de sa famille.

La compagnie aérienne n’a pas lésiné sur les moyens pour y parvenir, afin de faire de cette banale histoire une jolie aventure (et de se faire accessoirement un joli coup de pub…). Pooh est ainsi devenu l’ours en peluche le plus chanceux du monde, puisqu’il s’est vu offrir le voyage en première classe. Ceci le récompensant d’une carte de membre gold de la célèbre compagnie anglaise. Les équipiers ont visiblement pris un plaisir non dissimulé à mettre en scène cette histoire ; ils ont posé avec Pooh sur de nombreuses photos, et dans n’importe quelle situation. Un album souvenir a d’ailleurs été édité à l’intention de Woody, pour qu’il se souvienne, toujours, à vie, quand dans trois ans Pooh se retrouvera dans une poubelle.

Monsieur Cranmer a évidemment manifesté aux médias sa reconnaissance auprès de la compagnie aérienne. En voilà une conclusion qu’elle est bonne ! Je ne pensais pas un jour être jalouse d’un ours en peluche. Peut-être un jour, Mr.Panda me perdra en route, et je pourrai à mon tour me faire tirer le portrait en première classe avec le steward, un verre de champagne à la main.

pooh avion 4 pooh avion 3 pooh avion 2

Related posts

Leave a Comment